Célébrons Saint Eutrope

23 mai 2019

Saint Eutrope nous donne l’exemple de la charité et nous pose la question :
« Ta manière de vivre et tes oeuvres sont-elles un exemple pour les autres ? »

Sa vie

Eutrope naquit à Marseille au début du Ve siècle. Converti après la mort de sa femme profondément chrétienne, il mena une vie édifiante et fut ordonné diacre. Vers 463, il fut choisi comme évêque d’Orange. Dans cette ville ruinée par les invasions des Barbares, il s’attela avec courage à sa charge pastorale, partageant son temps entre la prière et le travail manuel. Tout en administrant la cité en reconstruction, il n’hésitait pas à se faire lui-même agriculteur ou maçon pour secourir son peuple et améliorer son sort.

Il participa aux conciles d’Arles en 463 et 475. Il mourut après l’an 475, un 27 mai, au chant du dernier verset du psautier : « Que tout être vivant chante louange au Seigneur ». Sa sainteté a été confirmée par de nombreux miracles en faveur des malades et des affamés. Il est le patron de la ville et du diocèse d’Orange ; la cathédrale conserve une partie de ses reliques, sauvées de leur destruction par le feu en 1562.

Un miracle

Assailli par une foule affamée, constatant qu’il ne reste que dix boisseaux de grain dans la réserve, Saint Eutrope entra dans sa cellule, se prosterna, pria et pleura, présentant à Dieu les souffrances des malheureux et lui demandant de remplacer la pénurie par l’abondance. Il fut exaucé au point que la porte du grenier s’ouvrit difficilement, bloquée par une masse de blé. L’évêque ordonna à son intendant de n’en rien dire mais faire promptement la distribution de vivres.

Prière

Tu as voulu, Seigneur, que Saint Eutrope soit pour ton Eglise un vrai pasteur, tu lui as donné de se dévouer par la parole et par l’exemple, à ceux dont il avait la charge ; apprends-nous à observer, comme lui, tes commandements en t’aimant et en aimant notre prochain.

Saint Eutrope vitrail