Vivre le mois d’octobre avec Marie, Notre-Dame du Rosaire

30 septembre 2020

Nous connaissons bien la prière du « Je vous salue Marie ». Elle est fondée

  • sur la salutation de l’ange Gabriel à Marie : « Je vous salue, Marie, comblée de grâce, le Seigneur est avec vous »
  • et sur la bénédiction d’Elisabeth vers Marie au jour de la visitation : « Tu es bénie entre toutes les femmes et le fruit de ton sein est béni ».

Peu à peu, la suite de la prière s’est développée telle que nous la connaissons. Depuis le 12e siècle, saint Bernard contribua à développer cette prière à Marie sous la forme naissante du chapelet ou du rosaire. Et Saint Dominique au siècle suivant, en répandit l’usage, prescrivant à ses religieux de porter un chapelet à leur ceinture.
La grande peste de 1349, qui ravagea tous les royaumes d’Europe, amena les foules à un surcroît de piété, qui contribua également à l’essor de la piété mariale. Et c’est en fait au siècle suivant que cette prière prit le nom de Rosaire.

La fête de Notre-Dame du Rosaire a été instituée par le pape Saint Pie V en 1573, sous le nom de Notre Dame de la Victoire, en reconnaissance pour la victoire navale de Lépante sur les Turcs le 7 octobre 1571. Cette victoire fut décisive pour stopper l’invasion de l’islam qui menaçait toute l’Europe chrétienne. A cette occasion, Saint Pie V a fait ajouter aux Litanies de la Vierge l’invocation : Secours des Chrétiens, priez pour nous.

En 1883, le pape Léon XIII décrétait solennellement que le mois d’octobre de cette année-là serait entièrement consacré à « la Sainte Reine du Rosaire ». Depuis, le mois d’octobre est appelé le mois du Rosaire. On y prie tout particulièrement la Vierge, comme au mois de mai.

Le 13 octobre 1917, Marie elle-même a répondu aux enfants de Fatima qui lui demandaient son nom :
Je suis Notre-Dame du Rosaire. Je suis venue pour exhorter les fidèles à changer de vie, à ne pas affliger par le péché Notre-Seigneur qui est tant offensé, à réciter le Saint Rosaire, à se corriger, à faire pénitence. (…) A la fin mon Cœur Immaculé triomphera.

Paroissiens d’Orange et de Caderousse, prions donc le Rosaire – ou au moins le chapelet – ou au minimum une dizaine de chapelet tout au long de ce mois d’octobre 2020. Faisons le seul ou en famille à deux intentions :

  • Pour que cesse l’épidémie du coronavirus et tous les tracas et combats spirituels qu’il engendre
  • Pour tous ceux qui ne croient pas, qui n’adorent pas, qui n’espèrent pas et qui n’aiment pas Dieu et Notre Seigneur Jésus-Christ, l’unique Sauveur des hommes.

A Orange, chaque jour du mois d’octobre, 7 minutes avant le début de la messe de semaine à Saint Florent, nous prierons une dizaine de chapelet.

A l’église de Caderousse, il y a prière du chapelet à 17h30

  • tous les jours du mois d’octobre et du mois de mai
  • ainsi que le premier lundi de chaque mois.