Me confesser

13 juin 2018

Se confesser n’est pas une pratique désuète, le pape François nous y invite et il nous donne l’exemple  ! En ce temps de l’Avent, un prêtre se tient à votre disposition pour les confessions du mardi au samedi de 15h30 à 18h15 à la cathédrale Notre-Dame. 

En temps normal, un prêtre se tient à votre disposition

  • du lundi au vendredi à l’église Saint Florent de 9h00 à 9h15
  • le jeudi de 18h00 à 18h45 à la cathédrale Notre-Dame
  • le samedi à l’église Saint Florent avant la messe dominicale du samedi soir de 17h00 à 17h45 en horaire légal d’hiver ou de 17h30 à 18h15 en horaire légal
  • avant les grandes fêtes aux horaires annoncés dans la feuille Contact
  • sur rendez-vous pris avec un prêtre ou en téléphonant au 04 90 51 86 13

Au moins une fois par an, fais le point sur ta vie à la lumière de l’Evangile (relayé par l’Eglise et son enseignement) et reçois le sacrement de la miséricorde. Tu seras restauré et renouvelé dans ta dignité de fils de Dieu. A chaque fois que tu en as besoin, à chaque fois que tu fais l’expérience de la faiblesse et du péché, viens te confesser.

La Parole de Dieu

Un docteur de la Loi, posa une question à Jésus pour le mettre à l’épreuve : « Maître, dans la Loi, quel est le grand commandement ? » Jésus lui répondit : « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de tout ton esprit. Voilà le grand, le premier commandement. Et le second lui est semblable : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. De ces deux commandements dépend toute la Loi, ainsi que les Prophètes. » (Mt 22, 35-40)

Si l’un de vous a cent brebis et qu’il en perd une, n’abandonne-t-il pas les quatre-vingt-dix-neuf autres dans le désert pour aller chercher celle qui est perdue, jusqu’à ce qu’il la retrouve ? Quand il l’a retrouvée, il la prend sur ses épaules, tout joyeux, et, de retour chez lui, il rassemble ses amis et ses voisins pour leur dire : « Réjouissez-vous avec moi, car j’ai retrouvé ma brebis, celle qui était perdue ! » Je vous le dis : C’est ainsi qu’il y a de la joie dans le ciel pour un seul pécheur qui se convertit, plus que pour quatre-vingt-dix-neuf justes qui n’ont pas besoin de conversion. (Lc 15, 4-7)

Prière à l’Esprit Saint

Envoie, Seigneur, ton Esprit, et tout sera créé.
Tu renouvelleras la face de la terre.
Ô Dieu qui avez illuminé le cœur de vos disciples
par les lumières de l’Esprit Saint, donnez-moi par le même Esprit,
de connaître et d’aimer ce qui est bon, de reconnaître mon péché,
d’avoir confiance en votre miséricorde,
et de recevoir avec humilité votre pardon.
Par Jésus, le Christ, notre Seigneur,
Amen.

Les Actes principaux de la Confession

Examen de conscience, en attendant sa confession :
L’examen de conscience permet de ne pas en rester à une introspection sentimentale ou une analyse psychologique de ses défauts, mais nous amène à un vrai regret de ce qui, dans notre vie, va objectivement contre l’amour de Dieu, du prochain et de soi-même.

  • Péchés commis contre Dieu : manque de prière, de pratique, injures, blasphèmes, refus de l’enseignement de l’Église…
  • Péchés commis contre son prochain : critique, médisance, calomnie, mensonge, vol, mauvais exemple, manque de respect, de service, paresse, manque de charité…
  • Péchés commis contre soi-même : orgueil, égoïsme, paresse, mauvais usage d’internet et des moyens de communication, gourmandise et abus d’alcool, de drogue, impureté…

Avec le prêtre, pendant la confession : 

  • Introduction : « Bénissez-moi, mon Père, parce que j’ai péché »
  • L’aveu de ses fautes : précis, sincère et complet, sans « se raconter », ni « se justifier »
  • Un mot du prêtre qui reçoit votre confession
  • L’acte de contrition : la contrition est la souffrance du cœur qui regrette son péché et pleure son mal, non pas tant par crainte du châtiment, que par douleur d’avoir blessé l’Amour de Dieu.
  • L’accomplissement de la pénitence donnée par le prêtre : prière, jeûne, aumône, petit sacrifice ou effort…

Points pratiques

La confession est un sacrement que l’on peut recevoir au rythme de 4 à 6 semaines. Une confession trop fréquente engendre scrupules et inquiétude.

Pour permettre au plus grand nombre de personnes de pouvoir se confesser, être clair, succinct, sans s’épancher : le spirituel n’est pas le psychologique !

La durée d’une confession normale est d’environ 5 à 10 minutes. Venir à tour de rôle et respecter ceux qui étaient là manifestement avant vous pour se confesser ! « Patience fait plus que force ni que rage ». L’attente est le temps que Dieu vous donne pour préparer votre confession.